La lumière, source de vie et de bonne humeur

La lumière nous paraît si naturelle que, le plus souvent, nous n’y prêtons même pas attention. Pourtant, elle nous est aussi indispensable que l’air que nous respirons, que l’eau que nous buvons, que la nourriture solide que nous ingurgitons. Mais c’est probablement un des quatre éléments fondamentaux auquel nous accordons le moins d’importance. Alors que la lumière est un des éléments clé de notre équilibre et de notre bien-être.

La lumière à l’origine de la vie.

Le soleil a été vénéré comme dieu créateur de toutes choses dans de nombreuses civilisations, allant des anciens égyptiens aux celtes, en passant par l’Inde, le Japon, Babylone et les Incas. Sans rentrer dans une approche mystique, il est intéressant de rappeler que c’est grâce à la photosynthèse que les premières formes de vie apparaissent sur terre il y a 3,7 milliards d’années et transforment l’atmosphère en y diffusant l’oxygène indispensable à la vie.

Cette photosynthèse (du grec phōs « lumière » et sýnthesis « combinaison ») est d’abord mise en œuvre par des bactéries, puis les premières plantes apparaissent il y a 2 milliards d’années et perfectionnent ce processus pour se nourrir de l’énergie lumineuse. Ce qu’elles font toujours. Les plantes ont avant tout besoin d’eau… et de lumière. Ceux qui ont la main verte savent bien que les plantes d’intérieur doivent être placées près d’une fenêtre pour être brillantes et luxuriantes.

La lumière source de bonne humeur.

Nous autres êtres humains dépendons des bactéries pour nous aider à digérer (plus de 100 000 milliards dans nos intestins). Mais nous avons aussi besoin des plantes pour nous fabriquer les composés organiques dont nous nous nourrissons. Nous ne sommes pas capables de réaliser la photosynthèse, mais nous sommes cependant dépendants de notre exposition à la lumière pour synthétiser la vitamine D. C’est elle qui nous permet de rester de bonne humeur. Sa carence entraîne une baisse de tonus et peut même mener jusqu’à la dépression. On estime qu’une exposition au soleil entre 15 à 30 min par jour permet de couvrir les besoins quotidiens nécessaires à l’organisme (source ici). C’est d’ailleurs l’objet de la luminothérapie de palier à cette carence.

Éclairons sainement nos intérieurs.

Sans aller jusqu’à transformer nos habitations en chambres d’hôpitaux, où la lumière crue tombe du plafond comme une douche froide, il faut veiller à les éclairer suffisamment, parfois en complément de la lumière naturelle apportée par les fenêtres et/ou les baies vitrées. En effet, rien de plus triste et de plus déprimant que des coins sombres, où la lumière ne vient jamais. Les araignées finissent par s’y nicher et les fantômes de nos désirs non réalisés s’y enterrent. Remuons toutes ces idées noires. Aspirons la poussière. Aérons nos pièces et créons une lumière adaptée à chaque espace, à chaque personne et à chaque usage. Pour illuminer notre quotidien et vivre heureux, éclairons sainement nos intérieurs.

Partager l'article sur les réseaux :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réflexions sur “La lumière, source de vie et de bonne humeur”

  1. Article très intéressant et instructif. L’éclairage joue effectivement un rôle très important dans une maison pour garder moral et bonne humeur ! On s’en rend encore plus compte l’hiver, quand le soleil se couche tôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*