3 livres pour illuminer notre quotidien

Dans le cadre de l’évènement interblogueurs organisé par Olivier Roland au travers de son excellent blog : Des Livres pour Changer de Vie, où il présente comme il le dit lui-même une sélection de livres rares et exigeants pour changer de vie, notamment si vous voulez vivre longtemps et en bonne santé, j’ai décidé de vous présenter trois livres qui ont transformé mon quotidien. En effet, ces trois livres ont apporté un éclairage nouveau sur ma façon de voir le monde. Cette modification de point de vue a eu des conséquences importantes sur ma manière d’aborder la vie, qui sont toujours en cours aujourd’hui et dont les effets continuent à se faire sentir, et je peux sans mentir affirmer qu’ils m’ont chacun fait vivre des expériences qui ont littéralement changé ma vie.

Trois livres sur la spiritualité.

Ces trois livres ont un point commun, ils traitent tous de la spiritualité. Attendez, ne partez pas tout de suite : la spiritualité ce n’est pas forcément ennuyeux, ni abstrait ou incompréhensible, c’est parfois très concret et pragmatique, comme changer d’éclairage. Rappelons tout d’abord que l’étymologie du mot vient de spiritus en latin qui signifie le souffle, mais aussi l’air, le parfum, l’esprit, l’inspiration, la respiration. À ceux qui ne veulent pas en entendre parler, je leur propose de se passer de respirer pendant cinq minutes. Car le souffle est à la base de la spiritualité, elle en est le cœur, l’origine, le pilier central. S’il fallait résumer en une phrase, je dirais qu’elle est l’autre face de la matière. Les deux n’étant qu’un aspect de la réalité qui nous entoure. Ne vouloir considérer qu’un seul des deux est une aberration, que nous avons pourtant développée dans notre société occidentale. Nous ne voyons plus que le côté matériel et nous nous sommes ainsi complètement coupés de ce que nous sommes réellement : des êtres composés d’un corps et d’un esprit, reliés par le souffle.

Ces trois livres présentent ainsi, chacun à leur manière, un aspect différent de la spiritualité. Et ce qui est étonnant, c’est bien que les auteurs soient d’origines et de cultures différentes, ils parlent le même langage. Ils se complètent et se répondent de manière étonnante, car la spiritualité est universelle.

  • « Les sept lois spirituelles du succès, demandez le bonheur et vous le recevrez » du Dr Deepak Chopra.

J’ai vécu la première de ces expériences avec « Les sept lois spirituelles du succès, demandez le bonheur et vous le recevrez » du Dr Deepak Chopra. Elle a complètement changé ma vision du succès, que je considérais alors comme étant l’apogée de la gloire, de la notoriété et de la richesse. Mais nous pouvons avoir ces trois choses et être particulièrement malheureux. Ce que j’ai réellement compris dans ce livre, c’est que le bonheur ne dépend pas des biens extérieurs que nous pouvons posséder, mais de la manière dont nous abordons la vie. En fait, le bonheur est une attitude intérieure. Nous considérons souvent qu’il faut agir sur les choses afin d’être plus heureux : avoir une belle maison, aimer une femme qui nous aime en retour, faire de beaux enfants, gagner beaucoup d’argent, etc., alors que le bonheur se construit de l’intérieur. Ce changement de point de vue a radicalement changé ma vision du bonheur et de ce que je devais faire pour acquérir le succès.

Deepak Chopra nous enseigne sept lois que nous devons appliquer à nous-même et qui nous parlent directement au cœur si nous savons entendre. Attention, quand Chopra parle de loi, il ne s’agit pas d’une règle supplémentaire à laquelle nous devons nous conformer. Non, ces lois résonnent d’une telle évidence que nous nous demandons pourquoi nous ne les avons pas appliquées plus tôt. Elles deviennent donc une nécessité, même si leur mise en pratique demande du temps, car nous n’avons pas été éduqués dans cet état d’esprit. Nous ne sommes pas habitués à aborder la vie de cette manière-là, en considérant la conscience comme première.

Je vous laisse découvrir par vous-même ces sept lois et goûter le plaisir d’expérimenter quelque chose de nouveau, mais de familier, de dynamisant, et de joyeux. C’est court, c’est concis, c’est précis, mais recèle une profonde sagesse. Après l’avoir lu, sa pensée ne m’a plus quittée et m’a accompagnée au quotidien.

  • « La divine matrice, unissant le temps et l’espace, les miracles et les croyances » de Gregg Braden.

La deuxième expérience bouleversante de lecture que j’ai vécue m’a permis d’aller plus loin, de comprendre, d’expérimenter plus avant. Ce deuxième livre : « La divine matrice, unissant le temps et l’espace, les miracles et les croyances » de Gregg Braden. En quelques mots, il montre comment nous sommes tous interconnectés et reliés les uns aux autres. Nous sommes tous des petites parties d’un grand tout. C’est une notion très ancienne qui existe évidemment dans le Tao. Mais Gregg Braden la met au goût du jour et l’actualise avec la recherche scientifique la plus récente. Et ce qu’il nous dit du monde qui nous entoure est fascinant.

Gregg Braden commence par faire le point sur les liens entre la science et la spiritualité. Il détaille les théories quantiques de Max Planck qui pourraient expliquer ce que les sages de toutes les traditions connaissent depuis des milliers d’années, réconciliant ainsi la spiritualité avec la science, l’orient avec l’occident, l’esprit avec la matière. Il explique comment et pourquoi les lois étudiées dans le premier livre fonctionnent. Dans le domaine de l’architecture d’intérieur, il constate une curieuse corrélation entre nos émotions et notre habitation. Il relate l’expérience d’un couple qui vivait une phase de grande tension émotionnelle. Or, ce couple avait littéralement transmis cette pression au réseau d’eau chaude jusqu’à en faire exploser les tuyaux. Cela paraît incroyable, mais notre logement est le reflet de ce que nous sommes, et réciproquement. Nous y reviendrons.

En tout cas, c’est passionnant et bouleversant. Après avoir lu ce livre, je ne voyais plus le monde ni la vie de la même manière. Car concrètement, il décrit le pouvoir de la pensée, de la volonté, comment accomplir ce que l’on désire. Si l’on est en accord avec la matrice, celle-ci nous répond. Il faut parler le même langage qu’elle, qui est celui des émotions. En suivant cet exemple, j’ai ainsi pu expérimenter plusieurs synchronicités étonnantes.

  • « Au fil du Tao – La pêche de Chuang-tzu » de OSHO.

Après ce pavé lancé dans la mare, les vagues ont mis un peu de temps à se calmer. Il fallait que je redescende sur terre, que je retrouve mon quotidien, ma lampe sur mon bureau, mes spots au-dessus du lit, mes hublots dans mon lambris. Quand enfin le calme est revenu, j’ai découvert qu’en réalité tout ce que j’avais expérimenté était déjà là, autour de moi. Que je ne l’avais pas vu avant, mais que tout était présent avant même que Gregg Braden n’apparaisse. C’était à la fois déroutant, difficile à décrire et profond.

C’est comme l’eau fraîche d’un ruisseau de montagne qui nous désaltère en y plongeons les deux mains. Il ne paie pas de mine, ce Chuang-tzu, assis au bord de l’eau en train de pêcher. Il ne fait rien, ou presque. Pour un peu on ne le verrait même pas au milieu des roseaux, des poissons de l’étang et des oiseaux qui chantent, dissimulé sous son chapeau de paille et ses habits rapiécés. Il est là, comme une partie du grand tout. Il ne dit rien. Il n’essaie pas d’enseigner, encore moins de chercher à expliquer ou à comprendre. Et j’avais juste envie de m’asseoir à côté de lui pour savourer la merveille de la vie dans ses plus simples manifestations.

La spiritualité au quotidien.

Ces trois livres sur la spiritualité m’ont permis de comprendre que c’est l’éclairage que nous avons sur les choses et sur le monde qui construit ce monde. Changeons notre éclairage sur les choses et nous changerons le monde, et ce, au sens propre comme au sens figuré. C’est pourquoi je revendique cette association de la spiritualité et de l’éclairage de nos intérieurs, car les deux sont liés. La pratique de l’un renforce la pratique de l’autre. Si nous n’éclairons pas les coins sombres de nos pièces et de nos esprits, nous ne verrons jamais ce qui y est caché ni tous les petits plaisirs et détails du quotidien qui sont finalement les meilleurs moments de nos vies. La spiritualité n’est pas un domaine réservé à des ascètes qui consacrent leur vie à la méditation, mais peut être expérimentée chaque jour. C’est justement là qu’elle a le plus de saveur et qu’il y a le plus de mérite à la mettre en œuvre.

Namasté.

Partager l'article sur les réseaux :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*