Comment intégrer l’éclairage dans la déco d’une chambre d’enfant.

Voici ma méthode pour intégrer l’éclairage dans la décoration intérieure au travers de l’étude d’un cas concret. Il s’agit de refaire la décoration d’une chambre d’enfant et d’en profiter pour y intégrer l’éclairage adéquat. C’est la manière dont je vous le présente. Mais en réalité, j’ai réfléchi dans l’ordre inverse. Je suis parti du constat suivant : il faut absolument que j’améliore l’éclairage de cette chambre qui est sombre, et j’en profiterai pour refaire la décoration.

Nous allons lister les différentes étapes de l’élaboration de ce projet de décoration intérieure. Nous ferons tout d’abord un état des lieux, avec l’établissement d’un plan au sol et du relevé de toutes les mesures importantes. Il faudra tenir compte de toutes les contraintes, que ce soient les ouvertures de portes, de fenêtres, notation des réseaux électriques, de chauffage, d’eau, de courants basse tension. Dans un deuxième temps, nous inventerons l’histoire que nous voulons voir se dérouler dans cette chambre d’enfant, avec tous les éléments importants et les activités. Puis dans un troisième temps, nous choisirons où placer les meubles. À partir de là, nous déterminerons quel type d’éclairage choisir et comment l’intégrer dans la décoration. Puis et enfin seulement, quel type de peinture et de décoration nous allons y placer pour être en accord avec l’éclairage et les meubles que nous aurons choisis.

Il n’y aura plus qu’à faire les courses, réaliser les travaux, installer les meubles et emménager !

A/L’ETAT DES LIEUX

a/ le plan :

Établir un plan de la pièce, même sommaire, est parfaitement indispensable dans tous travaux de décoration intérieure. Il permet de savoir où placer les meubles et permettra ensuite de faire une liste détaillée des différents matériaux à acheter.

Pour ceux qui se demandent comment faire, qu’ils se rassurent, ce n’est vraiment pas très compliqué. Une feuille de papier, un mètre ruban et un stylo quatre couleurs suffisent. Il n’y a pas besoin d’être géomètre depuis 15 ans. Il faut mesurer les principales dimensions : largeur, longueur et hauteur de la pièce. S’il y a des décrochés et des renfoncements, n’oubliez pas de les noter également.

b/ les contraintes :

  • Les ouvertures et les portes.

    N’oubliez pas de les porter sur votre plan, elles déterminent des espaces devant lesquels il ne sera pas possible de mettre des meubles, en tout cas pour les portes, mais je recommande également d’éviter également de le faire pour les fenêtres.

  • Les chauffages :

    Il faudra également éviter de placer des meubles devant le chauffage, ou en tout cas laisser suffisamment d’espace entre ces derniers et les meubles.

  • Les prises électriques et les interrupteurs

  • Les prises réseau, le cas échéant.

Voici le résultat :

On constate par un rapide calcul, que la superficie de la pièce est de 7,30 m². Ce qui n’est vraiment pas énorme pour une chambre. Mais il faut s’en contenter.

B/ 1 ESPACE – 1 AMBIANCE

a/ déterminer les espaces de vie.

Nous avons listé les espaces et leurs différentes utilisations dans la journée. Nous avons observé notre enfant et avons discuté avec lui de ce qu’il aimerait faire dans sa chambre.

Pour cette chambre d’enfant, il y a le lit, où il dormira, mais aussi où il lira des livres, peut-être jouera. Et puis il lui faut un bureau, où il pourra faire ses devoirs, travailler, lire. Il faut lui prévoir un espace où il pourra jouer éventuellement avec un(e) ou deux ami(e)s. Et puis il aime bien jouer au psychologue et recevoir des clients. Tout cela devra être intégré dans un relativement faible espace.

Compte tenu de la configuration de la pièce, nous arrivons rapidement à la conclusion que le seul mur pour mettre un lit de 2 mètres de long est le mur à gauche de l’entrée. Il est possible d’envisager un lit bas passant sous la fenêtre, mais je ne le recommande pas. Cela coupe la circulation entre la porte et la fenêtre, empêchant l’accès à l’ouverture de cette dernière. D’autant plus que le lit à placer est un lit en hauteur.

Il y avait une grande armoire, que nous allons supprimer, pour la remplacer par un bureau qui doit s’encastrer exactement dans les dimensions du renfoncement à droite de la fenêtre. Attention cependant aux tuyaux de chauffages qui prennent un peu de place au sol. Les vêtements et les autres affaires seront rangées dans des tiroirs aménagés sous le lit.

Nous arrivons donc à trois espaces :

  • l’espace principal de la pièce, qui sera ici en l’occurrence l’espace de circulation entre la porte et la fenêtre, mais qui peut également servir d’espace de jeu,

  • un espace couchage avec le lit qui servira également d’espace de lecture,

  • un espace bureau qui servira pour faire ses devoirs, lire, recevoir ses consultations.

b/ déterminer les éclairages pour chaque espace et leurs emplacements :

À chaque espace va correspondre un éclairage particulier, commandable individuellement :

  • Pour l’espace principal, un spot LED sera encastré dans le lambris du pan coupé à côté de la fenêtre, de manière à éclairer tout l’espace de la pièce. Il sera commandé par l’interrupteur qui commande pour le moment la prise situé en bas à droite de la fenêtre. Ce spot dispose de quatre modes : intensité maximale et lumière du jour, intensité maximale et lumière chaude, intensité réduite et lumière chaude, intensité réduite et lumière du jour. Chacun des modes est commandé par une action éteindre/allumer supplémentaire. Autrement dit la première fois que l’on allume, nous avons le premier mode, la deuxième fois, le deuxième, etc.

  • Pour l’espace lit, nous allons placer un autre spot LED, commandable par télécommande et disposant de nombreux effets de couleurs et d’ambiances. Il sera intégré dans un lambris sur le pan coupé au-dessus du lit.

  • De même pour le bureau où le même spot « led » sera implanté au-dessus de l’espace-bureau, toujours encastré dans le lambris. Il sera commandé avec la même télécommande que le spot au-dessus du lit.

Il est absolument indispensable de réfléchir à ces éclairages avant les travaux. C’est en effet déterminant pour les choix de décoration. Il est évident que j’ai opté pour du lambris en tout premier lieu pour pouvoir y encastrer l’éclairage. Sachant que le lambris bois est un élément décoratif chaleureux et agréable, il s’intégrera donc sans peine dans la décoration.

Nous pourrons ainsi nous débarrasser de tous ces lampadaires, lampes de chevets, lampes de bureau. Elles encombrent l’espace, prennent la poussière et éclairent rarement là où on voudrait.

c/ déterminer le type de décoration, les couleurs et peintures éventuelles.

  • Nous allons repeindre les murs sur le papier peint à peindre, sauf au niveau de la fenêtre,

  • Notre enfant souhaitant du vert, nous avons opté pour un vert-sauterelle, relativement pâle, pour ne pas assombrir la pièce.

  • Nous avons dessiné un motif en damier, de manière à créer un rythme dans la décoration. C’est beaucoup plus agréable pour l’œil. Nous avons également choisi un motif à chaque croisement du damier. Ce motif a été demandé par notre enfant…


C/ LES TRAVAUX

a/ faire la liste de courses :

Ça peut paraître un peu bête, mais il est indispensable de faire un liste précise de tous les éléments nécessaires, avec leurs dimensions. Cela évite de retourner plusieurs fois au magasin. Et surtout cela permet de ne pas bloquer le chantier.

b/ faire les courses :

Ne rien oublier, mais si l’on a bien fait sa liste, et que l’on a bien pris toutes les côtes avec soi, cela ne devrait pas poser de problème,

c/ commencer les travaux :

  • Enlever l’ancien papier peint. Pour cela une éponge mouillée est suffisante pour une petite surface. J’ai plusieurs fois utilisé des décolleuses à papier peint. Mais à chaque fois, j’ai terminé à l’éponge. C’est plus efficace, demande moins de temps, ne nécessite pas d’attendre que l’appareil refroidisse, ne consomme pas d’électricité…

  • Faire les travaux d’électricité :

    Pour cela, j’ai tiré des fils à partir de la prise à droite de la fenêtre. C’était la prise commandée par l’interrupteur. J’ai donc fait monter une première ligne jusqu’au spot principal. Puis une deuxième ligne à partir du neutre et de la phase pour alimenter les deux autres spots commandés par la télécommande. J’ai installé les gaines, puis les spots de manière provisoire.

    L’idéal étant évidemment de faire passer les gaines à l’intérieur des murs. J’ai de la chance d’avoir des murs creux. Après quelques essais, j’ai réussi à faire passer la gaine dans le mur. Sinon il est possible de faire une saignée, recouverte ensuite. Ou au pire de faire passer les câbles dans une goulotte.

  • Installation des tasseaux pour le lambris.

    Quelques tasseaux de 3,5 X 3,5 serviront au support du lambris. Ils sont posés en vertical pour recevoir une pose horizontale du lambris. Ils sont espacés environ tous les 50 cm, avec un dédoublage au niveau des spots.

  • Enduit et ponçage.

    Sincèrement, ce n’ est pas l’étape la plus agréable. Encore mettre de l’enduit n’est pas trop compliqué. Mais ensuite on a de la poussière partout, qui se répand dans toute la maison. Et encore, je n’avais que les tours de fenêtre et la portion droite sous le pan coupé.

  • Peinture des murs ;

    Avec plusieurs couches et plusieurs étapes à cause des motifs.

  • Pose du lambris ;

    C’est l’étape la plus gratifiante, parce que c’est là que l’on commence à voir le résultat.

  • Finitions ;

    Peinture et pose des baguettes et des plinthes.

D/ LE RESULTAT

a/ Construction des meubles :

    • Nous avons remonté le lit que nous avions déjà, puis réintégré les meubles de rangements construits et prévus pour ce lit en hauteur.

    • Construction du bureau.

      J’ai dû légèrement modifié le plan et décaler les tiroirs à cause des tuyaux de chauffage. Mais heureusement le résultat fait que le plateau du bureau s’insère exactement dans le renfoncement… au centimètre près !

b/ Le bilan

Pour une somme de 200€ de fournitures, 190 € pour le bureau et environ 6 jours de travaux, voici le résultat (à comparer avec la photo avant travaux) :

Décoration chambre d’enfant après travaux

Chambre d’enfant avant travaux

La décoration de cette chambre d’enfant donne une impression d’espace et de volume, et ce malgré la faible superficie. C’est dû à l’aménagement des meubles, la peinture claire, mais surtout à l’éclairage.

Et vous, comment faites-vous pour intégrer l’éclairage dans votre décoration ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous.

Partager l'article sur les réseaux :
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*