Mettons en scène nos propres histoires.

Au théâtre ce soir !

Aujourd’hui, je vous réserve une surprise. Eh, oui, c’est la fête : nous allons ensemble au théâtre. Vous avez dit que vous m’accordiez un peu de votre temps et de votre attention, n’est-ce pas ? Alors, faites-moi confiance. Vous voulez savoir quelle genre de pièce ? Un peu de patience… Ne vous inquiétez pas. Fermez les yeux. Je vous prends par la main et vais vous guider. Nous marchons un peu et je vous propose de vous asseoir confortablement. Vous rouvrez les yeux. Nous sommes dans la salle de spectacle. Je vous demande de couper vos portables. Les lumières s’éteignent et le rideau se lève.

La scène est plongée dans le noir. Une voix résonne et emplit tout l’espace sonore. Est-elle féminine, masculine, enfantine ? Qu’importe, peut-être tout cela à la fois. Elle commence par “Il était une fois…” et tout d’un coup, des dizaines d’images mentales se créent dans notre esprit. Le plateau s’éclaire et les personnages prennent corps dans des décors faits uniquement de jeux de lumière. Toute l’attention et focalisée sur le comédien et sur ce qu’il raconte. Il est seul, mais simplement par sa voix, il crée de multiples personnages à qui il arrive des tas d’aventures. Les décors changent et à chaque fois l’éclairagiste crée des ambiances particulières. Nous suivons les personnages qui se multiplient devant nous. Ils rencontrent des épreuves, vivent des problèmes qu’ils doivent résoudre. Ils nous emmènent dans des pays et nous vivons avec lui des aventures multiples et innombrables comme dans les Mille et une Nuits. Puis la voix et les lumières s’éteignent. En l’espace de quelques heures, nous nous sommes identifiés aux personnages et avons vécu avec lui des aventures formidables, étonnantes, dramatiques, drôles, amoureuses.

Et que le spectacle continue !

Puis vient le moment de nous séparer et de rentrer à la maison. Mais ce que je ne vous ai pas dit, c’est que nous n’avons pas bougé. Comment cela ? Oui, nous étions chez nous, dans nos pièces habituelles. C’était du théâtre à domicile alors ? Non, non pas du tout. Ce que j’essaie de vous faire comprendre, c’est que pour une fois, les héros de ces histoires, c’était nous, c’était vous. Je vous entends déjà : « Mais ce n’est pas possible ! Vous ne me connaissez pas, je suis une personne ordinaire, je ne suis pas un héros ». Et je vous répondrai que tous les héros commencent par être des personnes ordinaires, avant de traverser des épreuves et d’en ressortir grandis.

Inventons nos vies.

Alors voilà, justement. Je vous propose aujourd’hui un défi : soyons les scénaristes, les metteurs en scène, les réalisateurs de nos propres vies. Inventons les histoires que nous voulons vivre, écrivons-les, et mettons-les en scènes, à commencer par nos intérieurs. Décidons nous-mêmes ce que nous voulons faire et agissons dans la réalité pour que cela devienne réalité. Utilisons les décors que nous avons et mettons en scène nos intérieurs. Et jouons sur les éclairages. C’est ce qui est le plus facile à mettre en œuvre. On pourra aussi rajouter du son dans un deuxième temps.

« Mais je ne sais pas faire, je ne sais pas écrire une histoire, encore moins la mienne. » En réalité, ce n’est pas si difficile que ça, je vous propose de vous accompagner sur ce chemin que nous ferons ensemble. Commençons par voir ce que nous faisons au quotidien : manger, lire, regarder la télévision, et puis aussi ce que nous aimerions : faire du sport, faire de la danse, jouer de la musique, et créons ensemble les ambiances adaptées.

À chaque séquence, correspond un espace, une ambiance.

Puis ces petites bribes d’histoires nous allons leur trouver leur espace dans la pièce. Nous pouvons de ce fait utiliser plusieurs fois le même décor. Le coin canapé, peut aussi bien servir pour recevoir des amis, pour lire, pour regarder la télévision, mais il ne sera pas éclairé de la même manière. De même, chaque espace de la pièce nécessite une ambiance particulière en fonction de ce que l’on veut y raconter, autrement dit de ce que l’on veut y faire. Commençons par imaginer, inventer, écrire l’histoire de notre vie. Puis créons le décor et l’éclairage pour le magnifier. Faisons preuve d’imagination dans nos vies et dans ce que nous voulons faire. Ce sont les besoins qui créent les formes et les espaces.

Ainsi restons ouverts à tout ce qui peut arriver et à tout ce que nous pouvons imaginer. Si l’on veut créer une ambiance sous-marine, ou une piste de danse, pourquoi pas. Essayons tant que possible de ne pas nous cantonner toujours au même personnage, celui de la femme idéale ou du père-sévère. Libérons-nous de l’image que nous avons de nous-même. Et commençons par ré-organiser nos intérieurs. Soyons souples et adaptables, comme nos espaces intérieurs. Arrêtons de cloisonner et de nous cloisonner. D’autant que dans de petits espaces, cela va rétrécir encore plus l’espace. Comme au théâtre, utilisons le même décor pour des scènes complètement différentes : sans aller jusqu’à dormir dans la salle à manger… quoique, cela peut-être une solution…

Écrivons et mettons en scène notre histoire.

Cherchons les ambiances adaptées à chaque espace-temps de notre histoire, car la l’éclairage crée l’espace. Le soir, utilisons des couleurs plus chaudes. Le matin, faisons en sorte que l’intensité augmente progressivement. À notre bureau, éclairons plus pour écrire, peut-être moins pour travailler sur l’ordinateur. Dans la salle à manger, éclairons d’une lumière zénithale la table et les assiettes sans éblouir les convives. Pour regarder la télévision, choisissons un éclairage d’ambiance doux en réflexion. Quand à la soirée entre amis, cela dépend des amis et de leur nombre. Cela ne sera pas la même chose pour un dîner aux chandelles et pour une soirée blagues. Pour la chambre, cela varie, notamment pour les chambres d’enfants : le soir plus doux avec une diminution progressive pour favoriser l’endormissement. Dans la journée : choisissons d’être bien éclairé pour bien voir et rester de bonne humeur.

Vivons notre vie en écrivant nous-même notre histoire. Ainsi, mettons-la en scène grâce à l’éclairage et faisons en sorte que ce soit la fête tous les jours… ou presque ! Si tout cela vous semble compliqué, je vous propose justement de vous accompagner pas à pas pour devenir à la fois les acteurs de notre vie et de notre changement au quotidien au travers de la scénarisation de notre intérieur.

Partager l'article sur les réseaux :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*