L’art du rangement.

Adepte du Feng Shui ou non, avoir une maison bien rangée est essentiel pour s’y sentir bien. D’une part pour des raisons évidentes d’hygiène. Les poussières, l’humidité et la chaleur sont les conditions idéales pour que se développent des acariens et autres indésirables. Mais d’autre part, le désordre perturbe mon mental et ne me permet pas de rester zen, relaxé et concentré. Mais comment ranger efficacement mon intérieur.

Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place.

C’est la base de tout rangement digne de ce nom. Il ne suffit pas que les objets ou les vêtements disparaissent de la vue pour qu’une maison soit rangée. Le plus difficile est cependant d’arriver à faire respecter cette attribution par tous les membres de la maisonnée. Ce qui n’est pas toujours simple.

Mais pour ce faire, il est préférable d’attribuer un endroit par type d’objets. Multiplier les tiroirs pour mettre les couverts, ou les bibliothèques est source de confusion et donc de stress.

Il faut donc décider d’une place pour chaque chose, et ce, de manière collective. C’est l’occasion de faire une petite réunion de famille. Et de rappeler que les règles ne sont pas là forcément pour être ennuyantes, mais aussi et surtout pour faciliter la vie collective.

Si chaque personne de la famille décidait de ranger les ustensiles de cuisine à un endroit différent à chaque fois, cela deviendrait un véritable parcours du combattant pour faire la cuisine. En effet, rien n’est plus contrariant que d’être obligé de chercher un outil plusieurs minutes alors que l’on est en pleine préparation d’un plat.

De même, il m’est souvent arrivé de chercher un objet parce que je ne l’avais pas rangé à sa place.

Faire du tri.

C’est le deuxième point le plus important et souvent le plus difficile à exécuter.

Il est important de ne pas encombrer nos placards d’objets ou de vêtements inutiles. Moi, qui suis très attaché aux objets, il m’est très difficile de jeter. Pas pour des motifs matérialistes, mais plutôt sentimentaux. Chaque objet ou vêtement me rappelle des personnes, ou des moments de ma vie et pour cette raison, je ne peux m’en séparer.

Mais je sais qu’il faut que j’arrive à me séparer de tout ce qui encombre mes tiroirs et mes placards. C’est aussi je le sais, une manière de ne pas s’attacher au passé. Mais ce n’est pas facile.

Quelle méthode de rangement choisir ?

Alors une fois ces principes posés, il est essentiel de se fixer une méthode et de s’y tenir. Pour nous aider, deux méthodes co-existent et peuvent nous donner des idées.

La méthode Konmari.

Mis en place par une Japonaise spécialisée dans l’art du rangement depuis toute petite. Ses clientes attendent plusieurs mois un rendez-vous. Sa méthode de tri est carrément radicale. Elle rassemble tous les objets d’un même type sur le sol d’une pièce. Puis elle les examine minutieusement. Si l’objet n’a pas servi depuis plus de six mois, et qu’il n’évoque aucun sentiment de joie : poubelle. Il faut donc faire tout le tri d’une traite, si je puis dire. Ce qui peut nécessiter plusieurs jours de travail.

Sa méthode de rangement et de pliage des sous-vêtements et des T-shirt est par contre intéressante. Elle permet un gain de place certain. Elle préconise de plier les sous-vêtements à la manière d’un livre et de les aligner à la verticale dans un tiroir. Cela permet un gain de place conséquent et aussi d’avoir accès à tous les items d’un seul coup d’oeil.

La méthode FlyLady.

Cette méthode mise en place par une américaine fait le tri en douceur. Il s’agit d’y consacrer 15 minutes par jour. En commençant par l’évier… puis en passant progressivement aux autres pièces. Le rangement et le tri peuvent vite devenir une tâche ennuyeuse. Et pouvoir y consacrer une semaine entière n’est pas forcément possible. La méthode FlyLady est plutôt celle des petits pas.

L’important est ici de mettre en place une routine. En effet, il est important de maintenir un intérieur rangé. Et ce n’est pas toujours le plus simple.

La méthode Zen to Done.

C’est un peu la synthèse des deux précédentes. Elle préconise le tri, mais aussi une routine de dix habitudes à mettre en place. Il faut noter qu’elle s’applique aussi bien au rangement qu’à l’organisation d’un travail ou d’une activité. Mais c’est sur son premier volet que je vais m’attarder.

  1. Collecter.

    Pour la question du rangement, cela s’applique plutôt au courrier. Il faut déterminer un endroit unique où le courrier est stocké avant d’être traité. Cela peut-être un bac à courrier par exemple. Mais cela peut s’appliquer également à tout nouvel objet qui rentre dans la maison, et qui n’a pas de place définie.

  1. Traiter

    Le fait de ranger peut se classer dans quatre types d’action : jeter, déléguer, classer ou planifier. Si l’une de ces actions peut-être faite en moins de deux minutes, il faut la faire immédiatement. Mieux vaut ranger tout de suite, jeter une publicité, ou régler une facture dans les deux minutes au moment où on la reçoit. Cela permet d’avoir l’esprit tranquille et de passer à l’étape. Si l’on n’a pas le temps de le faire tout de suite, alors il faut soit déléguer, classer ou planifier.

  2. Planifier.

    Se fixer des objectifs de rangement. Pour cela, il faut déterminer une tâche à faire et le moment où elle doit être faite. Cela peut-être passer l’aspirateur, ou faire le tri d’un tiroir ou d’une armoire. La méthode Zen to Done préconise de ne pas dépasser un seul gros objectif par jour. Par contre plusieurs petites tâches peuvent être accomplies.

  1. Agir.

    Une fois la tâche planifiée, il ne faut pas oublier de passer à l’action que l’on s’est assignée, sans se laisser distraire.

  2. Un système simple et fiable.

    Il faut déterminer un système de rangement simple et fiable. À savoir assigner une place pour chaque chose.

  3. Ranger.

    Une fois que le système est établi, il faut l’appliquer, c’est-à-dire ranger chaque chose à sa place.

  4. Réviser et faire le point.

    Faire le point au moins une fois par semaine permet d’évaluer le travail accompli. Si des objets traînent où ne trouvent pas leur place, il faut adapter le système, mais ne pas le remettre en cause fondamentalement, ni trop souvent.

  5. Simplifier.

    Ne pas vouloir faire trop de choses à la fois est essentiel dans cette méthode. Sinon on va crouler sous les objectifs. Il faut se fixer des objectifs raisonnables en terme de rangement et s’y tenir.

  6. Mettre en place des routines.

    Comme dans la méthode FlyLady, il est important de mettre en place des routines. À savoir notamment qu’il vaut toujours mieux ranger et tri au fur et à mesure plutôt que d’attendre que les choses et les objets s’entassent. Pour cela rien de mieux que de mettre en place des routines et de s’y tenir. Comme par exemple faire la vaisselle juste après manger. Ranger son bureau ou sa table de travail entre chaque tâche accomplie. Se réserver quelques minutes de rangement après le repas du soir.

  7. Trouver sa passion.

    Pourquoi trouver sa passion ? Et quel rapport avec le rangement ? Parce que tout simplement, si l’on est motivé par une activité, nous ne voudrons pas passer trop de temps dans les tâches ménagères. Mais une autre manière d’interpréter ce dernier point est de trouver au contraire un certain plaisir à faire ces activités, même si elles peuvent paraître un peu rebutantes.

Voici donc trois méthodes que je n’ai pas toutes testées, mais je ne vais pas tarder à le faire, quand je serai rentré du Japon.

Alors, êtes-vous plutôt adeptes de la méthode Konmari, FlyLady ou Zen to Done ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Partager l'article sur les réseaux :
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une réponse à “L’art du rangement.”

  1. Bonjour ! Alors, moi, j’avoue que la méthode KonMari m’a attiré tout de suite ! Eh j’ai commencé par m’occuper de mes vêtements ! Je peux vous dire que ma penderie respire de place maintenant et mes tiroirs sont nettement mieux rangé !! Un énorme sac de vêtement est parti pour les dons et un autre à la poubelle !
    Je vous conseille vivement d’essayer !!
    Merci beaucoup pour cet article en tous les cas ! Il m’a permis de me lancer dans le tri, le rangement et je sens que très vite, ma maison respirera mieux tellement elle sera moins encombrée d’objet qui ne servent à rien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*