L’harmonisation des lieux.

Nous ne faisons qu’un avec l’Esprit infini, la Source, créatrice de l’univers. C’est ce que Gregg Braden appelle la matrice divine qui rayonne partout et en tout temps. Elle est en quelque sorte le support électromagnétique de toute énergie, de toute vibration, de toute vie et de toute matière. L’harmonisation suppose de se placer dans ce cadre pour comprendre la place que nous occupons en tant qu’individu. Mais elle suppose aussi de comprendre la relation qui nous lie à tout ce qui nous entoure, aussi bien les personnes, les êtres sensibles, les plantes, les objets, les entités invisibles.

Le cadre scientifique.

Notre humanité s’inscrit dans un paradigme dont nous ne comprenons finalement pas tous les tenants et les aboutissants. Si tout ce dont je parle peut paraître abstrait ou non-scientifique, sachez que la science ne connaît et ne comprend qu’une infime partie des lois et des phénomènes qui régissent notre univers. Il serait bien possible que la majorité de la population tombe des nues en découvrant certaines propriétés de la matière, de l’énergie et du temps, jusqu’ici insoupçonnées. Seuls ceux qui s’intéressent à la mécanique quantique peuvent être un minimum familier avec des notions qui sont tellement éloignées de notre monde quotidien. Je pense en particulier aux travaux de Tesla, qui pour la plupart n’ont pas encore été divulgués au grand public, malgré des millions de dollars investis dans cette recherche aux États-Unis.

Mon propos n’est pas ici d’expliquer les bases scientifiques de ces phénomènes qui sont une réalité pour la plupart des personnes qui méditent régulièrement. Mais au-delà des bien-faits de la méditation, je veux me pencher aujourd’hui sur la question de l’harmonisation des lieux.

Les pré-requis de l’harmonisation des lieux.

Nous avons déjà vu qu’il est essentiel de se sentir bien chez soi. Pour cela, il existe plusieurs pistes. Nous en avons abordé certaines et allons brièvement détailler les autres.

Quelques précision sur la géobiologie.

Alors évidemment, une première solution serait de faire appel à des géobiologistes, qui vont réorganiser localement et « nettoyer » les lieux énergétiquement.

La géobiologie. Source : www.harmonisationenergetique.com

Les géobiologistes ont constaté que les objets, les lieux ont non seulement une histoire, mais une mémoire. Mais en plus, elles stockent les énergies auxquelles elles ont été confrontées comme le ferait une éponge avec de l’eau. C’est pour cela que nous réagissons toujours fortement par rapport à un lieu, que ce soit positivement, ou négativement. Il y a des lieux qui nous parlent, dans lesquels nous nous sentons bien, parce qu’elles rayonnent de bonnes ondes, et d’autre non. C’est le travail des géobiologistes d’arriver à nettoyer ces mémoires et à les purifier en quelque sorte.

L’harmonisation des lieux.

Alors qu’est-ce qui différencie l’harmonisation des lieux des approches précédentes et qu’apporte-t-elle de plus ?

L’harmonisation des lieux est une version augmentée des approches précédentes. Elle a pour objectif de se réaligner avec toutes les énergies qui parcourent les lieux que nous habitons, et de bloquer les énergies négatives. De nombreuses personnes se tournent aujourd’hui vers la méditation et la recherche spirituelle. Mais beaucoup ne comprennent pas pourquoi leurs efforts ne sont pas récompensés. C’est que parfois, ils se heurtent à des énergies extérieures qu’ils ne maîtrisent pas. Car encore faudrait-il qu’ils les détectent. L’harmonisation des lieux demande un engagement encore plus grand des habitants. Elle nécessite leur volonté sincère et active de changement. Aussi bien d’eux-mêmes que du monde qui les entoure. En fait, l’harmonisation des lieux se place dans un cadre holistique. Il est illusoire de vouloir changer le monde sans se changer soi-même, et réciproquement.

L’harmonisation des lieux doit donc être fait conjointement avec une volonté de changer de niveau de conscience, pour soi et tout ce qui nous entoure en faisant appel aux esprits de la nature.

Alors, oui, c’est bien beau tout ça, mais comment faire et par quoi commencer ?

Je vous propose cette petite vidéo qui vous donne un peu plus en détails de cette approche tout à fait innovante.

Puisque je vous parle aujourd’hui du Japon, les Japonais avaient mis cela en pratique depuis de nombreuses années. L’architecture traditionnelle intégrait l’habitat dans le jardin et la nature environnante. Chaque détail du jardin était orchestré afin de fournir une harmonie avec les habitants. Quel art absolument extraordinaire.

Alors ? Seriez-vous prêts à commencer un travail d’harmonisation des lieux ?

Partager l'article sur les réseaux :
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*